Poêle de maçonnerie et biomasse, Mazerolle Settlement

Cette maison de 1200 pieds carrés avec deux chambres à coucher a été construite en pensant aux économies d’énergie. Le propriétaire a tenu à ce qu’elle soit construite selon les normes R-2000, ce qui n’a pas été facile parce que les entrepreneurs locaux ne connaissaient pas encore ces normes à l’époque de la construction (1984). La maison était très étanche à l’air et bien isolée. Elle a été construite à une profondeur de 4 pi dans le sol, pour rester fraîche en été et pour conserver la chaleur en hiver (bien que cela l’ait aussi rendue plus humide). Le propriétaire trouve  la maison très confortable.

Le poêle de maçonnerie (conçu au Vermont) a été choisi pour chauffer les pièces, parce que son rendement est excellent quand il brûle du bois. Il chauffe toutes les pièces de la maison (des plinthes électriques servent de chauffage d’appoint, mais sont rarement nécessaires). Les quelque 13 tonnes de briques qui ont été utilisées pour construire le poêle forment une importante masse pour accumuler la chaleur. Un système de ventilation à vitesse variable a aussi été intégré au poêle : il fait efficacement circuler la chaleur retenue par les briques et réduit la stratification de l’air chaud dans le haut plafond cathédrale de la maison.

Le poêle est alimenté en bois de conifères, parce que ce bois contient moins de sève et brûle à une température relativement moins élevée que le bois dur. Du bois dur a été utilisé au début, mais il faisait souvent trop chaud. Le poêle brûle environ une à deux cordes de bois, selon l’hiver. La maçonnerie retient si bien la chaleur que, souvent, seul un petit feu suffit à chauffer la maison (sauf les jours les plus froids). Tout le bois nécessaire pour alimenter le poêle provient du terrain du propriétaire.

Plus de détail sur Poêle de maçonnerie et biomasse, Mazerolle Settlement

Avez-vous des questions ?

Veuillez prendre contact si vous avez des questions ou que vous désirez fixer un rendez-vous.